BIENVENUE DANS MON OST

                                            Les sorcières au Moyen-âge

Au moyen-âge, les sorcières étaient des femmes ayant la connaissance des plantes médicinales qui pouvaient guérir ou bien aussi tuer. Au début de cette époque, elles exerçaient le métier de sages-femmes. Grâce à leurs savoirs et leurs connaissances en botanique, elles étaient alors reconnues comme médecins. Mais vers 1231, avec l’Inquisition, l’Eglise les considéra comme des « diables » et habitées par Satan. Alors elles furent pourchassées et mal aimées par les villageoise se réfugièrent dans des forêts pour y vivre pauvrement et bannies par le peuple. Malgré tout, la plupart des villageois faisait appel à leurs services. Elles faisaient des incantations, des dessins dits « magiques » pour compléter leurs remèdes sou pour servir à invoquer les forces du mal; certains disaient même, que parfois, elles réussissaient à ressusciter les morts! Quelquefois, elles utilisaient aussi des boissons tel que le vin (empoisonné) comme potion magique Mais cela, bien sûr, ne marchait pas à chaque fois car elles n’avaient pas de pouvoirs magiques : c’était une croyance; cependant certaines réussissaient à guérir des personnes grâce aux plantes.

La chasse aux sorcières
Lorsque elles furent considérées comme maléfiques dans tout le pays, les sorcières furent traquées par les soldats du roi mais aussi par le peuple afin d’obtenir une récompense. Il y a des signes qui ne trompent pas pour chasser les sorcières : grains de beauté, marques de naissance, malformations, boiteux (tous signes du démon), malheur aux rouquins, borgnes, bossus ou albinos. Dès que l’une d’elles était capturée, elle était parfois jugée mais souvent elle n’avait pas les moyens de se défendre; puis le châtiment allait jusqu’à les maltraiter et les fouetter. Finalement, leur sort les amenait à finir brûlées, même aussi à être écartelées ou noyées. Une exécution de sorcière était considérée comme une attraction qui réunissait tout le village. Même si cela était atroce.


Sorcières ou héroïnes ?



Une femme était parfois dite sorcière pour l’intérêt du roi, des seigneurs ou du peuple. Prenons l’exemple de Jeanne d’Arc, qui après avoir sauvé la France, fut vendue aux Anglais et accusée d’hérésie. Malgré l’aide qu’elle avait apporté au Prince Charles V pour qu’il devienne roi, celui-ci l’avait finalement livré aux ennemis. Il fit tout cela pour éviter plus de conflits contre l’Angleterre (guerre de cent ans).Elle fut donc emprisonnée, jugée puis accusée de sorcellerie et finie sur un bûcher.

Les sorcières célèbres du Moyen-âge



La « sorcière » la plus connue est bien sûr Jeanne d’Arc. Mais il en existe d’autres avec des histoires peu communes. Prenons l’exemple de Jeannette Boson : elle est accusée de sorcellerie par son village car un certain Pierre aurait refusé de lui vendre son pré. Elle lui aurait fait boire du vin et il serait tombé malade. Dans le canton du Valais en Suisse, une jeteuse de sorts a fait boire du vin empoisonné au venin de crapaud à une femme qui venait d’accoucher qui malheureusement en mourut. Des contes et légendes marquèrent aussi l’histoire de sorcières telles que la fée Mélusine, les sorcières de Salem



JE SUIS JUSTINE TITGOUTTE LA SORCIERE

 

VOICI L'ASSOCIATION DONT JE FAIT PARTIE

 

1920040 605194742899880 322708121 n 


582436-381253785245064-1507316340-n-1.jpg



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site